Bonjour

 

J'ai fait la connaissance, contre mon gré, de SEP avant Cana.

Pourtant, je n'ai rien fait pour le provoquer ce SEP. Je vivais heureuse entourée de ma famille : 4 filles, mon mari et mon bon vieux caniche surnommé Pépère. Mon cher époux et mon bon vieux Pépère ne sont plus de ce monde. Trois de mes oiseaux ont quitté le nid.

 

La petite dernière est restée. Elle a 22 ans. Elle fait ses premiers pas dans le monde du spectacle en tant que maquilleuse.

Je lui sers de cobaye et c'est pas triste. (facepainting)

 

Je travaillais. J'étais assistante de vie. Je m'occupais de séniors atteints de maladie d'Alzheimer, de Parkinson, paralysés, en fin de vie, quelquefois de Sclérose En Plaque. (tiens, tiens, ça me dit quelque chose ça ...) Autant dire que je n'avais pas le temps de faire des rencontres. Mon agenda m'avait bien dit que j'étais surbookée, surtout quand j'occupais mon temps libre pour exercer mon "vrai" métier de médiateur socio-cuturel. Mais ça, c'est une autre histoire ....

Et voilà que SEP veut entrer en scène. J'avais beau faire attention à moi, mais la fourbe m'a eue par surprise, tout doucement, lentement mais sûrement.

Plus le temps passait, plus je me sentais faible, sans énergie. D'habitude, je courais dans les escaliers pour pouvoir attraper le métro. J'étais toujours la première. Personne ne pouvait me doubler. Je me donnais sans compter pour aider et soigner mes "patients". Il fallait qu'ils se sentent bien chez eux. Mais ................

je suis fatigué

Mais SEP l'incidieuse a sapé ma résistance, si bien que j'ai commencé à me sentir de plus en plus lasse. Par moment, je marchais, que dis-je , je titubais comme si j'avais bu autre chose que de l'eau. J'ai même entendu des personnes me traiter de pocharde, ou alors :"C'est pas possible, qu'est-ce qu'elle a pu boire la s..........." quand je trébuchais.

Il  a bien fallu que j'aille voir mon médecin, lequel m'a envoyé en consultation chez un neurologue, un ORL, fait photographier l'intérieur de ma tête (IRM, ça c'est moins marrant que le RMI  !)

Il a fallu que je considère sa triste mine, son air coincé, surtout quand il a admiré mes belles photos. Je dois avoir une sale tête, je me suis dit. Soudain, il a pris une longue aspiration et m'a déclaré :"Madame, il faut que je vous dise, vous avez une ................. (suspens, moi sur le qui-vive, mon coeur tambourine -mais non, mais non, alors, il va le dire, oui ou m.... !) .............. Sclérose En Plaques."

ça y est, il a lâché le morceau ! Il en avait mis du temps !

Réaction de Mamounette :"Ah bon ! c'est ça ! Alors plus personne ne pourra me dire que je suis une saoûlote alors !"

Drôle de réaction, certes, mais c'est tout ce que j'avais trouvé à dire.

Maintenant, je me gave de comprimés, gélules, cachets. J'ai fait  tout plein d'exercices sportifs. J'ai commencé à faire du style avec une canne anglaise (Born born born to be alive ... que j'avais envie de chanter), après, j'ai fait plus fort avec 2 cannes (c'est à ce moment que j'ai trouvé Cana) et puis tant qu'on y était, le déambulateur, pourquoi pas ? Enfin, fauteuil roulant ! c'est chose faite depuis 7 ans. Youpi !

Maintenant, tout le monde s'intéresse à moi, mais pas toujours pour être gentil. J'en parlerai plus tard.

En attendant, ne vous en faites pas, Mamounette a toujours envie de vivre, de rire, de blaguer, d'être à l'écoute. La Mamounette est devenue experte es-pied-de-nez aux tracas de la vie.

ET OUI. VIVE LA VIIIIIIIIIE !!!!!!!!!!!!!!

Chien